Des escalators pour relier le centre ville aux coteaux ?

Lors de la réunion publique du 5 décembre 2004 qui a suivi la consultation aux Sévriens (notre photo du maire, lors de cette réunion), un projet intelligent a été proposé par un participant.

Pourquoi ne pas installer, comme dans d'autres villes vallonnées, des escalators pour relier le centre ville aux coteaux  ?

Proposition intelligente s’il en fut, mais le maire -à qui il ne faut jamais proposer, surtout en public, une idée qu’il n’a pas eue lui-même-, répond, devant une assistance consternée, que c’est une mauvais idée parce que la dernière fois qu’il est allé à Saint-Cloud, l’escalator public était en panne…

Ainsi fut balayée d’un revers de main, une proposition qui pouvait pourtant changer la vie des habitants des coteaux, surtout les plus âgés… Les escalators seraient une alternative à la voiture (voir aussi l'enquête sur la Grande rue - pourquoi les habitants des coteaux la délaissent). Et pourtant l'objection faite à ce projet est aussi absurde que serait une décision de fermer l’hôpital sous prétexte que les hôpitaux donnent parfois des maladies nosocomiales ou d'arrêter l'éclairage public sous prétexte que les systèmes d'éclairage public ne sont pas totalement fiables.

(depuis cette date, on voit parfois l'éclairage public de Sèvres allumé même en plein jour, comme pour conjurer je ne sais quelle terreur nyctalophobe)

<<<retour