Un aménagement imbécile...

La Municipalité de Sèvres a évidemment réagi quand "au fil de Sèvres" a qualifié d'imbécile l'aménagement de la Grande Rue à l'arrivée à l'échangeur du Pont de Sèvres. Elle allèguerait même que l'on aurait toujours trois files de circulation si les voitures en stationnement interdit n'en occupaient pas une. .En premier lieu, tout un chacun a pu constater que la municipalité n'a jamais su faire respecter l'arrêt interdit à cet endroit. En second lieu, il est patent de constater que, puisque la Municipalité croit qu'il y a trois files, c'est que l'administration l'a abusée. La photo ci-dessous montre que l'aménagement imbécile a bien supprimé une file de circulation. On voit aussi qu'en sens inverse, il y a deux files alors qu'une seule est nécessaire puisqu'il n'y a qu'une file vers Sèvres sur le pont. Une solution intelligente (trop sans doute) aurait été de décaler d'une file l'aménagement imbécile (qui aurait ainsi été nettement moins imbécile) ; on aurait laissé une seule file vers Sèvres en descendant du pont, à laquelle ne s'ajouterait la seconde qu'au débouché de l'échangeur (en provenance de la place de la Manufacture).


crédit photo "au fil de Sèvres"

<<< retour