GPSO : La vie de nos concitoyens confiée à des imbéciles irresponsables

Un échelon administratif de plus, des impôts en plus et du service en moins


Des travaux ont conduit à barrer la rue Ledermann... Or elle est en sens unique. On s'engage rue des Caves depuis la rue de Ville d'Avray, puis on prend la rue Ledermanne et, après 200 mètres parcourus en sens unique, on voit ça. Impossible de faire demi-tour...
Le simple bon sens aurait conduit quiconque n'en fût pas complètement dépourvu, à placer ce panneau à l'entrée de la rue des Caves, rue de Ville d'Avray.

D'évidence celui qui a placé ce panneau à cet endroit n'avait pas toutes ses facultés... Mais d'évidence aussi, les services de GPSO qui l'ont contôlé non plus. Que des sujets aussi importants que les chantiers de voierie, qui peuvent mettre en danger la vie humaine, soient confiés à des déficients mentaux est particulièrement inquiétant.
Avec des services techniques municipaux, cette erreur était réparée en dix minutes. Avec GPSO, cette situation grotesque dure des jours parce que le riverain qui téléphone pour la signaler tombe sur une plateforme téléphonique avec un téléopérateur qui n’a jamais vu la rue Ledermann de sa vie et qui ne connaît rien de Sèvres et rien de ce chantier (a priori, d'ailleurs, il ne connaît rien à rien parce que tout ce qu'il est capable de dire, c'est que le problème sera traité une journée, ce qui, même cela, s'est révélé faux). Cette administration irresponsable, même le Père Ubu n'aurait pas osé la rêver parce qu'Alfred Jarry l'aurait quand même jugée trop invraisemblable. D'évidence GPSO se délecte de ces situations délirantes.

GPSO est une des plus grosses structures communales du monde avec 83 conseillers appointés (pour mémoire, New York, c'est 52 et Londres 26). Et une des plus inefficaces. Partout ailleurs, le responsable de ces manquements à répétition (l'affaire du feu rouge de voie unique de la rue de ville d'Avray par exemple) aurait été licencié pour faute.

Delenda est GPSO.

retour